domenica 23 Giugno 2024

Retour au sacré

Le nouveau livre de Christian Robin

Più letti

Global clowns

Note dalla Provenza

Colored

Le Solstice d’Hiver marque le réveil de la vie interieure lors de la renaissance de la lumière. C’est donc le moment de recueillement spirituel et intellectuel le plus profond pour récupérer la connaissance dans son essence ; et je pense que le deuxième livre de Christian René Robin, Ésotérisme Chrétien & Métaphysique Païenne, convient parfaitement. Ce livre fait suite à Le Futark ancien germanique, qui est le premier fruit d’une recherche de plus de trente ans, et d’autres écrits suivront.

Cette deuxième publication n’est pas un livre ordinaire, mais elle représente une approche tangible et concrète de l’essentiel qui est à la fois immanent et transcendant, dominant nos capacités cognitives. Pour nous y connecter (re-ligere), une intelligence à la fois intuitive, rationnelle et empirique est nécessaire et ne peut être transmise sans une synthèse, rituelle, mythique, expressive. Ce n’est pas pour rien que l’on dit que le Savoir Sacré se transmet par analogies.
Cela n’a rien à voir avec les prétentions et les distorsions des gnostiques, mais c’est bien plus simple et serein. Ce n’est pas pour rien que celui qui saisit l’essentiel est un enfant, car il le reste d’esprit.

Dans ce livre, que je considère incontournable, Robin part de la guématrie qui “n’est pas une fin en soi. Elle n’est qu’un support aux rêves qui accompagnent les mythes afin d’exprimer une forme ésotérique liée directement à une réligion, c’est la preuve par 9 comme on disait des ennéades. Cette forme de pensée par l’arithmétique donne un sens aux alphabets, aux mots, aux noms et aux mésures ésotériques du monde. Elle offre une dimension mathématique qui envisage la présence d’une puissance divine universelle, développée et mesurable en toutes formes et en toutes choses”.
Comme je l’ai préalablement mentionné, cela a très peu en commun avec les spéculations gnostiques et les prétentions intellectuelles des gourous matérialistes qui se prennent pour des initiés. Tout le contraire.
En 336 pages, l’auteur démontre comment, dans les formules, les mythes et l’accompagnement des rituels chrétiens (y compris l’Eucharistie et le Paraclet), on retrouve une continuité avec la métaphysique telle que l’ont perçue, exprimée et symbolisée nos ancêtres.

Le but du livre n’est pas de s’attarder sur les philosophies, les idéologies ou les gestions politiques de l’Église, mais plutôt d’aller à l’essentiel, reconnaissant à la fois la continuité et les variantes exprimées par le Catholicisme Viril par rapport à ce qui l’a précédé temporellement. À condition que, sur un plan essentiel, donc intemporel, donc éternel, la séquence temporelle soit si importante. Ce qui est important, c’est ce qui relie à l’Absolu, et dans cette intention, le livre de Robin est exceptionnel.
À une époque où la demande de religion oscille entre la recherche d’une béquille et un fanatisme fondamentaliste à brandir pour une identité tribale, remettre les pendules à l’heure avec, justement, une essentialité sobre et structurée, nous offre une vision lucide et verticale de nous-mêmes, parvenant à rassembler à la fois l’Absolu qui nous surplombe, et la manière dont, avec peu de variations, les peuples européens se sont toujours conçus par rapport à ceci et comment ils en ont été inspirés.

Pour le commander: https://europa-diffusion.com/fr/accueil/9649-esoterisme-chretien-metaphysique-paienne-le-nombre-37-comme-clef-d-un-savoir-bien-garde-.html

Ultime

La sfida al nemico atavico ed informe

Osò e perse, ma osò bene e giustamente

Potrebbe interessarti anche